Quel matériau choisir pour mon portillon ?

Quel matériau choisir pour mon portillon ?

28 août 2020 Non Par Emilie

L’installation d’un portail s’accompagne souvent de la pose d’un portillon pour assurer la circulation des piétons. Cela évite d’ouvrir le portail lorsque de simples piétons veulent sortir ou entrer dans une propriété. Tout comme les portails, les portillons se déclinent en plusieurs modèles selon leur matériau de confection. Le choix entre ces différents matériaux n’est pas toujours une opération facile à réaliser surtout si vous ne connaissez pas les caractéristiques de chacun d’eux. C’est pourquoi, pour faciliter votre choix, nous allons vous exposer les avantages et inconvénients de chacun des matériaux avec lesquels on conçoit un portillon.

Le portillon en bois, un portillon chaleureux au style classique

Considéré à juste titre comme étant un portillon classique, le portillon en bois demeure pourtant encore très prisé jusqu’à maintenant. Le bois est un matériau naturel apprécié pour son côté chaleureux et sa couleur authentique. D’ailleurs, les essences de bois qu’on peut utilisé pour confectionner les portillons ne cessent de se diversifier. Ces essences de bois locaux et exotiques ont des couleurs originales qui les spécifient. Elles varient également entre elles selon leur robustesse. Dans tous les cas, les portillons en bois sont solides et peuvent très bien supporter les épreuves du temps et les chocs. L’inconvénient principal des menuiseries en bois résident dans leurs entretiens qui sont plus compliquées. Elles doivent fréquemment faire l’objet de divers traitements (vernissage, lasurages, peinture) sinon elles risquent de perdre leur esthétisme et leur longévité.

Le portillon en fer forgé, un portillon robuste et authentique

Le portillon en fer forgé peut aussi être classé dans la catégorie des portillons traditionnels puisqu’elles ont été utilisées depuis longtemps. Ils se démarquent plus particulièrement pour leur haute résistance mécanique. En effet, ces portillons en fer forgé ne risquent pas de se déformer facilement sous l’effet des chocs dont ils peuvent faire l’objet. Côté esthétique, ces portillons en fer procurent un style authentique aux espaces qu’ils ornent. L’inconvénient avec les portillons en fer forgé c’est qu’ils sont assez lourds et donc plus difficiles à manier aux quotidiens. En plus de cela, ils exigent également des entretiens très réguliers pour préserver leur bon état et leur éclat d’origine.

Le portillon en aluminium, un portillon moderne et pratique

Les portillons en aluminium sont des menuiseries très esthétiques qui donnent une touche originale à l’entrée de votre résidence. L’aluminium est un matériau classe et élégant dont la couleur peut être personnalisée avec de nombreux coloris. Les portillons en alu sont surtout connus pour être à la fois légers et super résistants aux chocs. De plus, possédant une haute résistance à l’humidité et à la salinité, les portillons alu conviennent plus particulièrement aux résidences se trouvant dans les régions côtières. Leurs entretiens ne sont pas très compliqués, il vous suffit de les laver une fois par an avec de l’eau savonneuse et une éponge ou un chiffon doux. Leur inconvénient principal c’est leurs prix qui sont plus élevés que ceux des autres modèles de portillon.

Le portillon en PVC, un portillon léger et résistant aux intempéries

Conçu à l’aide d’un matériau plastique, les portillons en PVC sont de ce fait hyper léger et donc facile à manier. De plus, en tant que matériau plastique, le PVC ne craint pas les humidités et possède ainsi une grande résistance aux intempéries. Très malléable, le PVC vous permet d’obtenir aisément des portillons aux formes et designs variés. En termes d’entretiens, le PVC ressemble à l’aluminium, il s’entretient facilement avec de l’eau savonneuse et une éponge une fois par an.

Le point faible de ce type de portillon c’est son leur fragilité, ils ne supportent pas tellement les chocs et l’épreuve du temps, sauf s’ils font l’objet d’un renforcement (équipé d’un cadre en métal par exemple). De plus, leur légèreté peut également devenir un handicap dans les régions souvent exposées aux vents. Leur longévité s’en trouvera affectée dans ce cas.